Vacances scolaires : aucune mesure stricte ne sera prise avant la fin des congés, les Français peuvent souffler !

C’est une très belle nouvelle qui vient d’être partagée par France Info puisque les vacances scolaires ne connaîtront pas de mesures strictes.

Heureux
Source : capture Pixabay

Les Français pensaient que les vacances scolaires seraient problématiques à cause du confinement qui pouvait planer au-dessus de leur tête. La réalité est toutefois bien différente malgré toutes les spéculations qui ont pu circuler sur ce sujet depuis quelques jours. Aucune annonce importante ne sera donc partagée par le gouvernement et vous n’aurez pas le droit à un troisième confinement avant la fin des scolaires. C’est une bonne nouvelle, car le chef de l’État souhaite que les Français puissent enfin respirer.

Le Conseil de défense ne dévoilera pas de mesures strictes

Les Français ont tendance à redouter au fil des jours les annonces du gouvernement, mais celle-ci est sans doute la plus réjouissante. Info nous informe que les mesures strictes ne seront pas au rendez-vous avant la fin des vacances scolaires comme certains pouvaient le penser.

  • Le gouvernement dirigé par souhaite que les Français puissent respirer.
  • Les efforts ont été nombreux ces derniers mois notamment pour les citoyens à cause du couvre-feu et des mesures sanitaires.
  • Dans certains départements, la situation est tout de même tendue, mais elle ne mériterait pas un confinement ou des mesures plus drastiques.
  • Il faudra alors attendre la fin des vacances scolaires pour savoir si la France a remporté son pari et si Emmanuel Macron a pu combler les attentes de tout le monde.

Le chef de l’État a clairement un défi à tenir puisqu’il a fait le choix de ne pas confiner la France alors que d’autres pays ont déjà opté pour une telle solution. Finalement, la France pourrait s’en sortir plus aisément que d’autres nations sans envisager de mesures plus complexes et un troisième confinement alors que la campagne vaccinale prend de l’ampleur. De plus, Emmanuel Macron a misé sur les vacances scolaires de février qui vont se terminer pour la zone A.

Avec la fermeture des écoles dispatchées sur l’ensemble du mois et les vacances de certains parents, le gouvernement espérait ralentir la propagation de l’épidémie et le défi est pour l’instant tenu. Rien n’est toutefois gagné pour la France puisque nous avons toujours un système hospitalier tendu, des morts et de nombreuses contaminations par jour.

Une question demeure sur les variants

Alors que les chaînes d’informations tiraient la sonnette d’alarme à cause des variants britanniques, Emmanuel Macron aurait tendance à se questionner selon France Info, qui a pu obtenir quelques informations concernant l’état d’esprit du gouvernement. Le chef de l’État cherche à savoir si les variants sont finalement aussi contagieux que certains peuvent le préciser. Certains scientifiques estiment que la situation en France n’est pas catastrophique, car les variants n’ont pas pris une ampleur importante. La donne pourrait alors changer s’ils devenaient dominants avec cette .

Une conférence de presse sera toutefois organisée avec le gouvernement, mais Jean Castex sera absent. Aucune annonce restrictive n’est donc au programme, les Français peuvent alors respirer, mais ce n’est pas une raison pour baisser la garde. En effet, le coronavirus est toujours au rendez-vous et le contexte peut basculer d’un côté comme de l’autre assez facilement. Matignon a précisé au journal que nous étions pour l’instant dans un entre-deux. Il faudra sans doute patienter jusqu’à la fin des vacances scolaires, le 8 mars prochain pour savoir si le pari est gagné ou si certains ajustements sont nécessaires.

Si toutefois, la situation ne s’aggrave pas et si les statistiques deviennent moins problématiques, nous pouvons espérer un allègement des mesures, ce qui serait vraiment intéressant pour nos vies.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.