Présidentielle de 2022 : Emmanuel Macron serait-il un favori de pacotille ?

Le prochain scrutin présidentiel est déjà dans tous les viseurs. À la fin de son premier mandat, il est légitime que l’actuel président de la République nourrisse l’ambition de vouloir se représenter pour un second mandat. Certes, Emmanuel Macron n’a pas encore fait une déclaration de candidature, mais il est très peu probable qu’il renonce à ce défi. D’ailleurs, dans les sondages, il mène la course en tête. Contrairement à ses deux prédécesseurs, on se demande si Emmanuel Macron réussira-t-il à renouveler son mandat ? Son avance dans les sondages fait-elle de lui un favori solide ?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Une cote de popularité constante dans les sondages

Il est évident que son mandat n’a pas été une réussite sur toute la ligne, mais ses 5 ans de gestions ne peuvent pas également être peints en noir. Emmanuel Macron bénéficie encore de la confiance de son électorat de 2017. Depuis la rentrée, une vingtaine de sondages ont été déjà réalisés dans le cadre de la prochaine présidentielle. Dans tous ces sondages, le chef de l’État s’affiche systématiquement en pole position sur la liste. Sa cote de popularité se situe entre 23 et 30 % selon les scénarios testés. Ce qui n’est pas un mauvais score pour un président de la République en exercice.

Selon le directeur du pôle opinion de l’Ifop, Frédéric Dabi, le candidat qui a le vent en poupe à 6 ou à 5 mois d’une élection a une bonne chance de la remporter. Comme exemple, Nicolas Sarkozy n’a jamais été donné perdant à partir de juillet 2006. De même, François Mitterrand n’a jamais été inquiété par les sondages pour sa réélection. « On a vraiment un Président qui est en pôle position : c’est le seul îlot de stabilité dans un paysage politique fragmenté, tourmenté » et, dès lors, « il peut laisser et voir venir et jouer de ce statut », explique-t-il.

Toutefois, le directeur du pôle opinion de l’Ifop n’exclut pas un retournement de situation suite à certains évènements surprises qui pourraient se produire. Puisque d’ici avril 2022, il estime que beaucoup de choses peuvent se passer.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Le dilemme du second tour

Si la majorité présidentielle est peu inquiète pour franchir le premier tour, elle reste plutôt dans le flou quant au deuxième tour. Si le scénario de 2017 se reproduit avec un match Macron contre Le Pen au second tour, la réélection sera plus facile pour le chef de l’État. Cependant, rien ne promet une telle configuration vu le paysage politique fragmenté qui s’affiche aujourd’hui avec l’ascension du populisme.

D’après les derniers sondages, la présidente du Rassemblement national n’est pas pour autant assurée de se retrouver au second tour de ce scrutin. L’avènement du polémiste Eric Zemmour la contraint au partage de l’électorat de l’extrême droite. Du coup, derrière Emmanuel Macron, le match reste actuellement très serré entre ces deux candidats proches de l’extrême droite et la droite.

Dans le cas où le chef de l’État se retrouvera en face de Marine Le Pen ou d’Éric Zemmour à la finale de cette présidentielle, toutes les enquêtes d’opinion le donnent vainqueur. En revanche, si c’est un candidat de droite qui se retrouve en face de lui au second tout, il sera plus compliqué pour le candidat de la majorité de se faire réélire.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Présidentielle de 2022 : Emmanuel Macron serait-il un favori de pacotille ?