Nouvel an : 2500 personnes au réveillon en Bretagne en plein coronavirus, les conséquences pourraient être tellement catastrophiques !

Afficher Masquer le sommaire

La crise sanitaire du coronavirus n’a pas fini de faire des dégâts sur le sol français, et malheureusement les gestes de certains risquent d’être dangereux pour l’ensemble de la population locale.

Réveillon 2021 : partout en avec des fêtes clandestines !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que certains français n’ont pas froid aux yeux et sont décidément prêts à tout pour faire la fête malgré les restrictions données par le gouvernement.

En effet, il y a quelques jours déjà, les autorités françaises ont affirmé que le couvre-feu devait rester en vigueur en ce 31 décembre 2020.

Pour des millions de français qui souhaitaient se réunir pour faire la fête, cela a été une véritable douche froide et ils ont été contraints d’annuler parfois au dernier moment tous les événements et les regroupements qu’ils avaient prévus au départ. Mais pour d’autres français qui ont moins de scrupules, impossible de changer leurs plans ! Certains ont donc décidé de braver le couvre-feu et ne se sont pas privés de faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Partout dans le pays, les autorités sont donc intervenues pour interpeller tous ceux qui ont décidé de ne pas suivre les recommandations du gouvernement français dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

https://twitter.com/Faure05Faure/status/1344981225971339265

Mais c’est en Bretagne, plus précisément à Lieuron en Ille-et-Vilaine, qu’une énorme fête clandestine a eu lieu, selon plusieurs sources…

Free-party en Bretagne : 2500 personnes réunies pour le réveillon du 31 décembre

Dans la nuit de jeudi à vendredi, en Bretagne, c’est après avoir entendu du bruit que les gendarmes sont intervenus dans une énorme fête pour le réveillon. Au Sud de Rennes, la tension est montée et certains fêtards ne se sont même pas privés pour continuer à faire la fête le matin du premier janvier.

Alors que certains continuent de danser, d’autres se sont endormis dans leur voiture et d’autres en profitent pour prendre leur petit-déjeuner avec le coffre du véhicule laissé ouvert. Sur place, certains sont venus de très loin quand ce n’est pas de Belgique, et ils sont âgés en moyenne entre 20 et 30 ans. En parlant à des journalistes notamment de la radio Europe 1, certains affirment qu’ils veulent faire la fête quoi qu’ils arrivent, tout en estimant qu’ils ne sont pas « inconscients ».

Malheureusement, dans la nuit, une voiture de gendarmerie a été incendiée, et on constate également d’autres dégâts physiques comme plusieurs militaires qui auraient été blessés sur place. Bien que certains affirment qu’ils ont fait tout leur possible pour faire attention et respecter les gestes barrières (avec notamment le port du , éviter les embrassades, et limiter la consommation d’alcool), les conséquences de cet attroupement pourraient être catastrophiques pour la France et pour tous les autres participants venus d’autres pays.

Sur place, les forces de l’ordre sont encore présentes le lendemain de la fête, et un hélicoptère a même été utilisé afin de surveiller toute la zone. Bien que le calme soit de retour depuis le milieu de la journée de vendredi, les habitants des alentours sont encore choqués par la situation et craignent que l’épidémie de coronavirus ne reprenne de plus belle après ces évènements. En effet, le gouvernement a annoncé qu’un couvre-feu sera instauré à partir de 18 heures (et non 20 heures) afin de limiter les déplacements pendant la crise sanitaire. Bien que le froid de l’hiver se soit installé partout dans le pays, cela n’a pas empêché certains de faire la fête pour le 31 décembre, et l’année 2021 pourrait commencer de la pire des façons !

Accueil / France / Nouvel an : 2500 personnes au réveillon en Bretagne en plein coronavirus, les conséquences pourraient être tellement catastrophiques !