Nicolas Bedos : L’humoriste français met en garde Laurent Ruquier dans l’émission On est presque en direct… « Vous allez avoir des problèmes » !

Le samedi 7 novembre dernier, Nicolas Bedos était l’invité de Laurent Ruquier dans l’émission On est presque en direct. Alors qu’ils échangeaient tous les deux sur des sujets divers, le scénariste met en garde l’animateur contre les haters qui pourraient lui en vouloir de l’avoir invité.

nicolas-bedos

Ces derniers jours, Nicolas Bedos n’hésite pas à pousser des coups de gueule face à la situation que traverse la France. Cela lui a bien valu de se retrouver dans quelques polémiques et de toute évidence, il n’est pas près de s’arrêter. Invité le samedi 7 novembre dernier sur le plateau de Laurent Ruquier dans On est presque en direct, ses propos ont choqué plusieurs téléspectateurs lorsqu’il a mis en garde l’ contre les problèmes que pourraient lui causer des personnes mal intentionnées…

Nicolas Bedos très contrarié

L’humoriste et dramaturge Nicolas Bedos se montre très remonté ces derniers jours. Il n’a pas hésité à critiquer ouvertement Jean Castex, le Premier français en affirmant qu’il voulait le voir démis de ses fonctions. Ce fut ensuite les comportements d’Emmanuel Macron, le Président français que le metteur en scène a ensuite déplorés à travers des propos loin d’être flatteurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Ruquier (@ruquierlaurent) le


Le fils de Guy Bedos est en colère pour bien des raisons. Il n’a pas hésité à exprimer sa désapprobation à propos du confinement, des différentes privations de liberté, de l’obligation du port de dans certains endroits, etc. Il faut dire que ses propos ne font pas toujours l’unanimité et d’autres personnalités ne se font pas prier pour le tacler en retour.

Même après avoir été le sujet de plusieurs critiques, l’humoriste se montre inébranlable sur ses propos et a la ferme intention de continuer à dénoncer ce qu’il trouve injuste. Il a même sorti un livre tout récemment et l’a nommé Incorrect. L’œuvre a été sous-titrée des mots suivants : ‘’parce que l’irrévérence est trop précieuse pour être laissée aux imbéciles…’’

Les propos de Nicolas Bedos à

L’humoriste était présent sur les plateaux de Laurent Ruquier pour faire la promotion de son livre Incorrect. C’est avec une pointe d’humour que l’animateur de l’émission On est presque en direct a commencé les présentations : « C’est pas le professeur Raoult qui préface, c’est Nicolas Bedos ». Le commentaire de Laurent Ruquier a immédiatement fait réagir son invité. « Tu restes dans l’incorrection, c’est très punk, là, ce soir », avait répondu l’auteur sur un ton amusant.

Ce fut à ce moment qu’il a annoncé à l’animateur que ce dernier aurait des problèmes. Lorsque Laurent Ruquier lui a demandé quelle est la personne contre qui les critiques allaient être lancées, le metteur en scène lui a répondu : « Oui, parce que vous laissez la parole à des gens à qui il ne faut pas ». Cependant, on a l’impression que l’animateur ne semblait pas être dérangé par le fait d’être critiqué. Il a même renchéri les propos de l’auteur en affirmant : « C’est ça être incorrect, comme on l’a été pendant des années. Et qu’on aimerait pouvoir l’être encore ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Ruquier (@ruquierlaurent) le

Qui est Nicolas Bedos ?

Né le 21 avril 1979 à Neuilly-sur-Seine, Nicolas Bedos est un metteur en scène, dramaturge, réalisateur, acteur, scénariste et humoriste français. Il a suivi les traces de son père, l’humoriste Guy Bedos et s’est fait connaître à partir de 2004 dans le monde du théâtre en écrivant quatre différentes pièces.

Après avoir officié à la radio en tant que chroniqueur, il avait intégré l’équipe de « On est pas couché » de Laurent Ruquier en 2013. Son deuxième La Belle Époque a été nommé 11 fois aux César 2020 et il a reçu le prix du meilleur scénario original.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.