Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Le prix des assurances auto va exploser en 2024, voici l’astuce pour la réduire de 40 %

Le prix des assurances auto va exploser en 2024, voici l’astuce pour la réduire de 40 %

Vous vous inquiétez déjà de cette prochaine hausse des assurances auto ? Voici une stratégie pour réduire votre facture.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’inflation est un phénomène qui touche de plein fouet de nombreux aspects de notre quotidien. Malheureusement, les assurances auto n’en font pas exception. Alors que l’année 2024 approche à grands pas, la perspective d’une nouvelle hausse des tarifs d’assurance préoccupe de nombreux conducteurs.

Heureusement, il existe des moyens pratiques pour réduire vos factures d’assurance auto, selon L’Internaute.

Une hausse inévitable dans l’industrie automobile

Vous le savez sans doute, les assurances auto vont augmenter encore une fois en 2024. Les experts estiment que cette augmentation pourrait être de 5 % en moyenne. Cela signifie que, selon votre contrat, vous pourriez payer entre 30 et 50 euros de plus par an pour votre assurance auto. Cette fourchette de prix reste valable, que ce soit pour une assurance au tiers ou à tous risques.

Quelles sont les raisons de cette hausse ? Elles sont multiples : les prix des matières premières et de l’énergie, le coût des pièces détachées et encore de la main-d’œuvre. En outre, ces coûts augmenteront au fur et à mesure que les voitures s’équipent de nouvelles technologies.

À voir Les chats peuvent-ils voir la mort ? La réponse d’un médium

Cette hausse des assurances auto, qui sera confirmée en décembre, va peser sur le portefeuille des automobilistes. Pourtant, ces derniers doivent déjà faire face à des coûts de réparation élevés.

D’après le site Lynx.fr, spécialisé dans la comparaison d’assurances, les coûts de réparation ont grimpé de 8,4 % entre 2022 et 2023. Mais ne vous découragez pas, il y a une solution pour réduire le coût de votre assurance auto.

Quelle solution envisager ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais il existe une option d’assurance auto qui peut vous faire économiser beaucoup d’argent. Il s’agit de l’assurance auto au kilomètre. Ce système, venu des États-Unis, permet en effet de payer votre assurance en fonction du nombre de kilomètres que vous parcourez.

D’après une enquête d’Ipsos réalisée en 2017, cette option pourrait diminuer le prix de votre assurance auto de 40 % environ. Ce qui représente une économie de plusieurs centaines d’euros sur le coût de votre assurance.

L’assurance auto au kilomètre convient plus particulièrement aux personnes âgées, aux propriétaires de voitures secondaires et aux jeunes conducteurs. En raison de leur plus grand risque d’accident, ces derniers ont souvent des tarifs d’assurance plus élevés.

À voir Test visuel : votre empreinte digitale cache vos talents : montrez sa forme et découvrez-en plus

Assurance auto classique vs assurance au km

L’assurance auto au kilomètre est une option d’assurance qui convient à un certain niveau d’usage. Au lieu de payer une prime fixe pour une couverture illimitée avec une assurance classique, vous payez en fonction du nombre de kilomètres que vous faites. Ainsi, plus vous roulez peu, plus vous économisez.

Pour souscrire à cette option, vous avez deux choix : le PAYD (Pay As You Drive) ou le forfait kilométrique. Avec le PAYD, un boîtier connecté est installé dans votre voiture et mesure le nombre de kilomètres que vous parcourez. Chaque mois, votre assureur reçoit ainsi un relevé et adapte votre facture en conséquence.

Quelles règles pour ce type d’assurances auto ?

Le forfait kilométrique implique toutefois le respect d’un plafond de distance parcourue, déterminé à l’avance. Vous n’avez donc pas besoin d’installer un boîtier. Par contre, vous devez faire contrôler votre compteur chaque année dans un garage partenaire de votre assureur.

Si vous dépassez le nombre de kilomètres autorisés de façon significative, votre cotisation sera ajustée en conséquence. Ce qui fait que l’assurance au kilomètre convient surtout aux conducteurs qui utilisent peu leur véhicule ou qui font des trajets courts.

Enfin, le tarif par kilomètre oscille entre 1 et 4 centimes d’euro. Il dépend de plusieurs critères, notamment de l’expérience de conduite, du malus ou encore du type de véhicule.

Vous aimez ? Partagez !

Présidentielles 2003 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :