Entorse cheville que faire : est-ce propre aux sportifs ?

Une entorse de la cheville est une blessure très fréquente qui n’arrive pas seulement aux sportifs. C’est quoi comme blessure ? En fait, c’est une élongation des ligaments ou encore une distension. Elle peut être plus ou moins grave, car Il peut s’agir d’un simple étirement, d’une déchirure partielle comme d’une déchirure complète d’un ligament ou de plusieurs à la fois. Quelques activités sportives ou disciplines, comme le et le rugby, sont très pourvoyeurs de ses traumatismes des chevilles. Cela n’exclut pas pour autant que dans la vie de tous les jours également, il arrive que l’on se tordre la cheville comme on dit. Il suffit de se rater dans des escaliers ou marcher sur une peau de banane ou dans un trou au sol, et bonjour les dégâts.

Savoir faire les bons gestes

Une entorse de la cheville peut être bénigne (foulure), tout autant que grave (fracture). C’est dans tous les cas douloureux et handicapant, dans la mesure où l’on ne peut marcher normalement et que cela puisse durer dans le temps, selon le niveau de gravité de la blessure.

Il faut savoir que quand il y a fracture ou complète par exemple, c’est 6 semaines d’immobilisation sous attelle, sinon, dans le cas d’une entorse légère, c’est 21 jours et un bandage, ou le port d’une chevillère suffit.

Vous pouvez être certain que c’est grave comme blessure, dès que vous ne pouvez plus mettre le pied au sol, ne pouvez plus marcher, que la douleur est intense, parfois même on ressent un craquement. Votre pied gonfle et un œdème est visible. Comme premier réflexe, il faut suivre et appliquer les gestes que recommande les abréviations R.I.C.E , lettres qui traduisent les consignes de :

  • Repos, comme se mettre au repos sans être inactif ;
  • Ice, comme appliquer de la glace 3 fois par jour ;
  • Compression ou attelle, pour immobiliser le pied ;
  • Élévation, pour surélever le pied.

Le fait de mémoriser ce protocole de 4 lettres vous aide à savoir comment réagir rapidement devant une entorse et de prodiguer les bons soins avant tout.

Si vous pouvez marcher en déroulant quelques pas, c’est bon signe. Sinon, c’est le signe que votre blessure est plus grave et que ce n’est pas très rassurant. Les urgences vous réclament, il faut consulter. Que cela ne vous empêche pas entre temps de suivre les gestes RICE pour calmer la douleur par le froid, et prendre éventuellement du Paracétamol comme médicament.

Ne pas négliger la rééducation

Le risque de rechuter d’une entorse de la cheville est très élevé. Pourquoi ? Parce que votre cheville est fragilisée et donc, sujette à rechutes. Alors, pensez à vous assurer de bien guérir. Comment ? En recourant à la rééducation tout simplement. Les soins prodigués par votre kinésithérapeute sont très importants, dans le sens où ils visent à renforcer votre cheville. Vous pourrez vous-même faire des mouvements de mobilité pour accompagner les séances de rééducation. En conjuguant vos efforts à ceux du kinésithérapeute, vous êtes assuré d’obtenir une guérison complète et totale.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.