Élection présidentielle 2022 : Christophe Castaner dénonce une extrême droitisation de LR!

Le patron des députés de La République en Marche était l’invité politique de France 2 ce lundi 15 novembre 2021. Christophe Castaner a opiné sur le deuxième débat des candidats à l’investiture de droite. Un débat au cours duquel certaines propositions ont été faites concernant la politique migratoire. Des propositions jugées illogiques par Christophe Castaner.

« Les annonces les plus radicales semblent faire florès »

Lors de son passage sur France 2, l’ancien ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron s’en est pris aux candidats LR qui ont tenu leur deuxième débat ce dimanche avant la primaire interne. Tout était parti du sujet lié au flux des migrants occasionné par la crise socio-politique biélorusse. L’Europe doit-elle envisager la construction d’un mur à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie ? C’est la question adressée à patron des députés de LREM.

« Je n’ai jamais vu de mur en dehors des périodes électorales, comme aux États-Unis, ou lors du débat de dimanche entre les candidats pour le Congrès des Républicains (LR), où les annonces les plus radicales semblent faire florès », attaque ainsi Christophe Castaner. Dans ce deuxième débat organisé sur BFM TV et RMC, les candidats à l’investiture de LR ont particulièrement pris pour cible le bilan d’Emmanuel Macron sur la politique migratoire. Ils l’accusent de n’avoir pas fait assez pour contenir les arrivées sur le territoire français.

« Je pense à la fois que c’est une bonne vieille campagne de LR. Je trouve assez dramatique de voir que nous sommes en 2021 et au fond, les LR nous disent la même chose qu’il y a 5 ans, 10 ans, 20 ans avec les mêmes réponses en oubliant leurs propres échecs d’ailleurs (…) Je pense que la France mérite mieux que ce débat-là », répond dans un premier temps l’ancien ministre de l’Intérieur.

« Sur la question migratoire, des choses ont été faites. Quand j’ai pris mes responsabilités de ministre de l’Intérieur, les deux premiers pays en matière de demande de protection, c’était l’Albanie et la Géorgie. Nous avons travaillé dès l’origine avec ces pays, qui sont aujourd’hui 11e et 12e», rappelle-t-il.

« Il y a cet effet Zemmour chez les responsables LR qui ont parlé hier »

Au cours de ce débat, les candidats LR accusent Emmanuel Macron d’avoir pillé son logiciel politique. « Les membres de la République en marche, ils sont en train de regarder notre débat pour prendre nos idées : immigration, sanction des chômeurs qui ne recherchent suffisamment et activement pas d’emploi et même réforme des retraites », cite Xavier Bertrand.   « Ce n’est pas du tout le cas », rétorque Christophe Castaner.

« Quand il a été ministre en charge de l’emploi pendant presque 5 ans sous l’autorité de Nicolas Sarkozy, le chômage a augmenté de 30 % sous son autorité. Je vais vous rassurer, on ne le prend surtout pas comme un modèle », a-t-il poursuivi. Pour lui, les candidats LR virent vers une « extrême droitisation ». Il les compare d’ailleurs à Éric Zemmour. « On parle souvent de l’effet Zemmour, il est clair qu’il y a cet effet Zemmour chez les responsables qui ont parlé hier », lance-t-il.

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Élection présidentielle 2022 : Christophe Castaner dénonce une extrême droitisation de LR!