Assurance et dégât des eaux : de la fuite à l’indemnisation

Le dégât des eaux est un des sinistres le plus fréquent en France, avec près d’un million de cas déclarés aux compagnies d’assurances chaque année : que vous ayez une maison ou un appartement, que vous soyez locataire ou propriétaire de votre habitation, que les dommages affectent des biens matériels ou immobiliers, votre logement sera exposé un jour ou l’autre à un dégât des eaux. Pour bien comprendre comment protéger votre logement d’un quelconque dégât des eaux, nous vous proposons d’utiliser un comparateur d’assurance habitation pour choisir l’assurance la mieux adaptée.

Exemple de comparateur d'assurance habitation

Rappel : quelle différence entre dégâts des eaux et intempéries pour les assurances ?

Il faut bien comprendre une chose quand on parle de dégâts des eaux dans le langage des assurances. Un dégât des eaux est un sinistre bien spécifique, qui est complètement différent d’une inondation !

Tout ce qui touche aux inondations, c’est-à-dire aux sinistres causés par la météo et plus particulièrement à une naturelle ne rentre pas dans la case « dégâts des eaux ».

En cas d’inondation, c’est-a-dire de dommages causés par une montée de l’eau ou infiltration dans la maison à cause des intempéries, c’est la garantie « naturelle » qui va prendre le relais.

Il faut bien aussi comprendre que l’assurance dégâts des eaux va couvrir les causes du dégâts et non pas ses origines. Si votre siphon de douche fuit et que votre plancher est endommagé, l’assurance prendre en compte la rénovation du sol mais pas la réparation de la douche.

Alors, qu’est ce qui peut causer un dégât des eaux ?

Que vous soyez en cause directe ou non (votre voisin peut être responsable du dégât des eaux chez vous), le dégâts des eaux peut venir :

  • d’une canalisation qui a lâché
  • d’une infiltration par les murs
  • des égouts qui remontent
  • d’un débordement de machine : l’évacuation d’une machine à laver qui a lâché ou la fuite d’un robinet, ce sont les cas les plus fréquents
  • d’une fuite sur le toit suite à un orage ou forte pluie, notamment l’été quand les gouttières débordent.

La fuite d'un radiateur ou appareil peut causer n dégât des eaux chez vous mais aussi votre voisinage

Est-ce que vous avez souscrit à l’assurance dégâts des eaux ?

Si le dégâts des eaux a déjà eu lieu, c’est un peu tard pour vérifier mais rassurez vous. En général, l’assurance dégâts des eaux est déjà comprise dans la plupart des contrats d’assurance habitation

  • Si vous êtes propriétaire : votre assurance habitation va couvrir à la fois vos biens (meubles, appareils) mais aussi les murs. En tant que propriétaire, si vous habitez les lieux assurés, la garantie « dégât des eaux » est facultative.
  • Si vous êtes locataires, les murs ne vous appartiennent pas : en cas de dégâts des eaux votre assurance va couvrir ce qui vous appartient, à savoir les appareils ou les meubles et c’est l’assurance de votre propriétaire qui va couvrir sa partie, à savoir les murs, la rénovation intérieure (cloison, peinture, électricité, plâtre etc…) Bien sûr en tant que locataire, l’assurance contre les dégâts des eaux est obligatoire.

Est-ce que toutes les assurances couvrent tous les types de dégâts ?

Non, selon votre compagnie d’assurance, vous serez plus ou moins bien couverts pour chaque type de dégâts des eaux présentés au dessus, il faut vérifier sur votre contrat. Pour certaines assurances, vous serez bien couverts par exemple pour les engorgements ou débordements mais pas pour les infiltrations !

Dégâts des eaux : les démarches à faire au plus vite auprès de l’assurance

Vous vous rendez compte qu’il y a une fuite chez vous et qu’elle a pu endommager des parties non visibles de votre appartement ou le logement de votre voisin ? Il est même possible qu’elle touche tous les logements de l’immeuble !

  • Avant de commencer l’inspection, fermez l’arrivée d’eau (penser à couper l’électricité en cas de doute). Il faut comprendre d’où vient la fuite avant de rebrancher, pour isoler l’appareil responsable. Si c’est inaccessible, vous pouvez faire appel à un professionnel pour déterminer l’origine de la fuite (plombier par exemple, étanchéiste etc…), c’est une intervention de détection qui est prise en charge par votre assurance habitation.
  • Prenez des photos chaque jour pour montrer l’évolution des dégâts et commencer à préparer le dossier d’indemnisation.
  • Vous avez 5 jours après le sinistre pour le déclarer à votre assurance
  • Attendez le passage de l’expert avant de commencer les réparations. Si le montant du sinistre est inférieur à 1400 euros, il y a peu de chance qu’un expert ait besoin de se déplacer. Si le dégâts vient de chez le voisin, il faut faire un constat amiable pour démarrer l’expertise.

Dégât des eaux chez le voisin : votre plafond impacté

Le constat amiable en cas de dégâts des eaux

Si les dégâts des eaux implique un voisin (qu’il soit responsable ou que la fuite vienne de chez vous), il faut faire un constat à l’amiable. Comme en cas d’ de voiture. Chaque partie va faire marcher son assurance et envoyer chacun son document en accusé de réception.

Pour remplir un constat amiable dégât des eaux, ce n’est pas plus compliqué que remplir un constat auto. Le plus important c’est de retrouver votre numéro de contrat d’assurance et vous laisser guider par toutes les questions du contrat.

Remboursement : comment ça passe ?

Une fois que l’assurance a confirmé la prise en charge, il y a deux possibilités

  • soit l’assurance va se baser sur un rapport de l’expert pour payer la facture totale, c’est le cas en général pour les gros sinistres de plusieurs milliers d’euros. En cas de gros sinistre, la victime doit présenter un dossier, avec une liste précise du mobilier et des équipements endommagés, présenter des devis précis pour estimer les travaux. C’est ensuite que l’expert et l’assureur prennent le relais.
  • soit l’assurance va s’appuyer sur des factures et justificatifs fournis par l’assuré à l’assureur pour rembourser les meubles, les électro ménagers etc…. Pour les dossiers inférieurs à 1500 euros, dans 99% des cas, si on connait l’origine du dégât des eaux, ça va très vite à vous faire rembourser par l’assurance, même si vous n’êtes pas en cause directe. Une convention signée entre toutes les assurances permet d’accélérer le processus de remboursement
Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Lifestyle / Assurance et dégât des eaux : de la fuite à l’indemnisation