À qui iront les voix des gilets jaunes pour la présidentielle de 2022 ?

La date du 17 novembre est encore récente dans les mémoires. On se souvient tous de ce soulèvement spontané qui a pris par la suite une grande ampleur dans toute la France. Ces manifestants se faisaient appeler « les gilets jaunes » et n’ont jamais cessé de battre le macadam chaque week-end. Ils se trouvent désormais à un point central où ils doivent prendre une décision : la présidentielle de 2022. Présenteront-ils un candidat au prochain scrutin ou se rangeront-ils derrière un candidat ? Le mouvement est plus que jamais divisé.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Aspasia Chris (@aspachris)

Un mouvement sans tête

C’est sans doute, l’une des grandes épreuves qu’a connues le régime d’Emmanuel Macron. Révoltés contre les inégalités sociales, l’injustice, l’insécurité, le faible pouvoir d’achat, les gilets jaunes ont fait parler d’eux. Cependant, entre les promesses politiques et les violences enregistrées lors des manifestations, le mouvement s’est visiblement effondré. De plus, la crise sanitaire liée à la covid-19 n’a rien arrangé.

Pourtant, ils estiment qu’ils auraient pu tirer profit de ce mouvement s’ils étaient mieux organisés. L’absence d’un leadership est la première faiblesse de ce mouvement. À force de vouloir parler à l’unisson, les gilets jaunes n’ont pas de repère. Il n’existe aucun leader qui pourrait représenter en toute légitimité le mouvement. Par conséquent, il est plus difficile de statuer sur certaines questions politiques.

Certains auraient aimé que le mouvement participe aux municipales de 2020 et aux régionales de 2021 afin de profiter du dynamisme qui existait en ce moment. Vont-ils se rattraper en 2022 ?

Un mouvement divisé par les choix politiques

Certes, la prochaine présidentielle se trouve dans la ligne de mire des manifestants, mais les perceptions ne sont pas les mêmes. Le manque de leadership risque de fragiliser encore plus le groupe. À cinq mois de ce scrutin, beaucoup de choses peuvent bien se passer. Cependant, à l’heure actuelle, le mouvement n’a pas un candidat désigné pour cette élection. Pire, tout le monde ne regarde pas dans la même direction.

Alors que certains souhaitent avoir un champion qui portera les revendications du mouvement lors de cette prochaine présidentielle, d’autres ont déjà fait leur choix sans même attendre le feu vert de la base. Contrairement à certains qui accordent leur soutien aux candidats en lice, certaines figures du mouvement se déclarent déjà candidat à l’élection de 2022.

C’est le cas de Jacline Mouraud, manifestante de la première heure et figure importante de ce mouvement. Âgée de 54 ans, cette hypnothérapeute ne se proclame pas candidate des gilets jaunes. Elle élargit le champ et se considère comme le candidat des gens ordinaires. Cette potentielle candidate présente un programme politique plutôt proche de l’extrême droite.

Elle veut baisser la TVA sur les produits de première nécessité et veut réviser les taxes payées par des entreprises du CAC 40. Elle promet également une consultation sur l’immigration et souhaite réviser le droit du sol. Sur la liste des candidats des gilets jaunes, on retrouve d’autres figures comme Clara Egger, Éric Drouet et Fabrice Grimal.

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / À qui iront les voix des gilets jaunes pour la présidentielle de 2022 ?